Être parent pendant le confinement

Mis à jour : 25 mars 2020

Coronavirus. COVID-19. Distanciation sociale. Il y a une semaine, ces termes étaient obscurs et inconnus. Maintenant, nos flux de médias sociaux en sont farcis. Nous sommes inondés d'informations. La situation évoluant très vite, nous devons nous réajuster en permanence : nos horaires, nos routines quotidiennes, nos attentes, nos plans. L'atmosphère est au mieux une incertitude inconfortable, au pire une terreur et la plupart du temps quelque part entre les deux.


Comment parler à nos enfants et aider à calmer leurs peurs ?

Voici quelques conseils de bon sens :


1. Soyez les adultes

Répondez honnêtement à leurs questions sur la pandémie en utilisant des phrases courtes avec un vocabulaire adapté à leur âge.


2. Soulignez les choses qui sont différentes en cette période de confinement

Les fêtes d'anniversaire sont annulées. Maman travaille à domicile. Il n'y a pas d'école. Les gens ne voyagent pas pour les vacances de printemps...


3. Soulignez les choses qui restent les mêmes

Vous regardez toujours vos émissions préférées. Nous devons encore nous brosser les dents...


4. Jouez, jouez, jouez

Laissez libre cours à leur/votre imagination :-).


5. Rangez votre téléphone pendant des périodes définies

Nos enfants sentent et se sentent mal à l'aise lorsque nous sommes distraits.


6. La structure et les routines sont vos amis

Encore plus que d'habitude, et d'autant plus que la vie quotidienne semble de moins en moins familière. Le monde peut sembler chaotique et imprévisible, mais votre maison n'a pas à en être le reflet.


7. Partagez les émotions, les sentiments de colère et de déception


8. Apprenez-leur des stratégies utiles et apaisantes

Yoga en famille, respiration profonde, projection dans une image mentale apaisante...

9. Restez honnête

Il est normal de dire « je ne sais pas ». Nos petits ont besoin de nous pour projeter une confiance calme et claire. Ce n'est pas synonyme de connaître toutes les réponses.


10. Bougez autant que vous le pouvez

Sauter. Danser. S'étirer. La connexion corps-esprit est réelle. Lorsque nous nous sentons ancrés dans notre corps, notre état émotionnel s'améliore.


11. Concentrez-vous sur la communauté, locale et au-delà

Parlez à haute voix de la façon dont vous allez vous renseigner sur vos voisins âgés pour vous assurer qu'ils ont tout ce dont ils ont besoin. Mentionnez qu'en ce moment tout le monde dans le monde travaille ensemble pour résoudre ce problème. Votre famille n'est pas seule à relever ces défis ; vous faites partie d'un plus grand tout.


12. Laissez vos petits jouer au bébé

Et attendez-vous à des régressions. Par ce moyen, ils vous demandent plus de réconfort, d'attention et de soins. Ils vous expriment leur anxiété.


13. Prenez soin de vous

La première chose dont les enfants aient besoin pour rester calme pendant les moments difficiles est d'un parent qui reste calme pendant les moments difficiles.


14. Contactez un soutien professionnel si nécessaire

Si vous êtes inquiet par rapport à votre enfant, n'hésitez pas à contacter un professionnel de la santé mentale pour enfants pour obtenir des conseils. Nous sommes en territoire inconnu et vous n'avez pas à faire cavalier seul.


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout