Trop fatigué pour méditer ?

On entend souvent : « je suis trop fatigué pour méditer ». Ou « Je commence à méditer et je m'endors » ou « Mon esprit ne reste pas en place, il court dans tous les sens. »


Beaucoup d'entre nous utilisent le terme pleine conscience comme synonyme d'être présent. On peut aussi considérer la pleine conscience comme une énergie qui peut modifier la force de notre attention. Le moine bouddhiste Thich Nhat Hanh l'appelle "l'énergie d'être éveillé au moment présent". Se référer à la pleine conscience de cette façon, en tant qu'énergie, peut nous aider à comprendre comment mieux l'autoréguler.


Voici comment !

1. Identifiez la force de votre attention.

Commencez par vous concentrer sur tout ce qui se trouve dans votre environnement. Demandez-vous : « À quel point mon attention est-elle nette en ce moment ? ». Votre attention est-elle dispersée ou au contraire très nette et rapide ?


Répétez l'exercice plusieurs fois par jour. Considérez ce qui a changé pour commencer à voir quels éléments (internes ou externes), ainsi quelles tâches, ont un impact sur votre attention. Savoir ce qu'ils sont vous aidera à les réguler.

2. Condensez votre énergie

Dans l'entraînement aux arts martiaux, il existe une activité appelée condensation d'énergie. Il s'agit d'une technique de respiration destinée à vous donner une plus grande portance lorsque votre jauge d'énergie est faible.


Commencez par prendre une inspiration lente et profonde, en inspirant naturellement par le nez et en expirant par la bouche. Essayez de vous détendre à différents endroits de votre corps où vous vous sentez tendu.


Visualisez-vous en train de tirer l'énergie de vos membres et de la terre en dessous de vous. Visualisez le flux de cette énergie - en utilisant vos respirations - et le flux dans le noyau de votre corps. Ensuite, "voyez-le" se condenser à chaque respiration dans un espace de plus en plus petit, jusqu'à ce que vous puissiez le visualiser en un paquet serré de la taille d'un morceau de sucre.


Respirez depuis votre ventre, puis expirez et imaginez l'énergie qui sort "comme des faisceaux de lumière" à travers tout votre corps et sentez votre énergie monter en flèche.


Vous pouvez faire preuve de créativité et utiliser vos propres images. Les images ci-dessus sont juste pour vous donner une idée.


Si l'énergie est votre obstacle pendant la méditation, identifier votre point idéal d'attention et apprendre à condenser votre énergie pourraient vous donner le coup de pouce que vous recherchez. Essayez !

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout