top of page

Comment apprendre à se relaxer ?

Apprendre à se détendre est une compétence cruciale qui est essentielle pour toutes les activités physiques. Dans la société d'aujourd'hui, le stress à long terme est devenu un problème de santé important, contribuant à diverses maladies physiques telles que les maladies cardiovasculaires et les problèmes de santé mentale comme la dépression. Pour promouvoir une bonne santé, il est important de gérer efficacement le stress, et une approche efficace consiste à se détendre. Le concept de réponse de relaxation (RR) a été découvert dans les années 1970 par un groupe de chercheurs, qui ont identifié comment le système nerveux parasympathique active la RR pour contrecarrer la réponse au stress physiologique du système nerveux sympathique. En activant le RR, ce qui entraîne une diminution de la pression artérielle, du rythme cardiaque et du rythme respiratoire, le corps et l'esprit peuvent ressentir la guérison et le soulagement du fardeau du stress.



De nombreuses pratiques ont été développées pour susciter la RR, y compris la respiration diaphragmatique, l'imagerie guidée, la relaxation musculaire progressive, la méditation de pleine conscience et les pratiques de mouvement méditatif comme le yoga ou le tai chi. Ces techniques visent à éveiller la réponse innée de relaxation en tant que réaction physiologique. Bien qu'ils puissent être efficaces, il existe d'autres perspectives sur la relaxation qui méritent d'être envisagées.


Dans les travaux récents de Gunn Engelsrud, la relaxation est considérée non seulement comme une réponse principalement physiologique, mais aussi comme une compétence qui nécessite un apprentissage actif. Cette perspective remet en question la notion commune selon laquelle la relaxation est quelque chose que les gens devraient pratiquer uniquement dans le but de se sentir mieux, souvent par le biais de retraites, de cours ou de changements de style de vie. Engelsrud propose que la relaxation soit une partie intrinsèque de la vie en tant qu'être humain et une compétence essentielle pour tout mouvement. La relaxation est considérée comme une condition préalable à toutes les capacités de mouvement et un accomplissement en soi. Toute forme de mouvement nécessite une relaxation pour libérer le poids du corps, ainsi que pour évacuer les pensées et les émotions lors des interactions avec les autres et l'environnement.


Engelsrud fournit deux exemples de la vie quotidienne pour illustrer comment la relaxation fait partie intégrante de toutes les expériences de mouvement. Le premier exemple tourne autour de la pratique du yoga, qui est communément reconnu comme un espace de relaxation et de méditation. Engelsrud met en évidence la posture shavasana, également connue sous le nom de "pose du cadavre", généralement exécutée à la fin d'un cours de yoga. Dans cette pose, la relaxation est considérée comme un aspect essentiel de l'exécution de la posture. Les participants sont allongés sur le dos, écartant leurs talons aussi large que le tapis de yoga et plaçant leurs bras à quelques centimètres de leur corps, les paumes tournées vers le haut. Engelsrud explique que le praticien dirige consciemment le poids de son corps sur le sol, détend son souffle et ne fait tout simplement rien.


Cet état n'est pas passif mais un mouvement intentionnel - une pratique pour apprendre à ne rien faire. Il cultive une conscience et une sensibilité pour la relaxation pendant les moments de mouvement non actif. Engelsrud souligne que trouver la relaxation dans shavasana est à la fois l'aspect le plus important et le plus difficile de la pratique du yoga. Ne rien faire, abandonner le poids du corps sans activité physique visible, pose un défi important et demande de la pratique et de la patience. Engelsrud souligne que shavasana, plutôt que d'être une fin en soi, permet à de nouveaux mouvements de devenir disponibles pour les praticiens, car la relaxation sert de condition préalable au mouvement actif en apprenant à être présent.


Le deuxième exemple fourni par Engelsrud se concentre sur une action sportive, en particulier l'expérience de Hanne Haugland, championne du monde de saut en hauteur. Haugland décrit l'importance de trouver un équilibre et un rythme entre la relaxation et le mouvement pour obtenir une performance réussie. Semblable à un yogi en shavasana, Haugland souligne l'importance d'être complètement présent, permettant une unité de mouvement continu qui intègre à la fois la relaxation et l'attaque. Dans cette séquence, les phases de relaxation sont intentionnellement intégrées à d'autres phases de mouvements techniques. Engelsrud explique que sans apprendre la bonne série d'actions dans la vie quotidienne, les individus peuvent se sentir mal coordonnés, maladroits et désorientés. La performance de mouvement actif n'est possible qu'avec la relaxation, car il faut être complètement absorbé par le mouvement, puis se détendre.


Dans ces moments, il n'y a pas de séparation entre la pensée et le mouvement, l'esprit et le corps. Cette condition est essentielle pour des performances de mouvement réussies dans la vie de tous les jours.

Engelsrud conclut que la relaxation est un élément indispensable de la "boucle active-passive" de l'exécution de mouvements habiles, créant un sentiment de facilité plutôt que de tension. Ainsi, la relaxation est considérée comme une compétence motrice essentielle dans la vie. La relaxation précède l'activité et nécessite des phases de relaxation ultérieures pour s'activer à nouveau. Par exemple, après une pratique de yoga, un yogi doit relâcher le poids de son corps mais rester ouvert à l'apprentissage de nouveaux mouvements de yoga. Dans ce contexte, la relaxation peut être considérée comme un travail acharné, une réussite et une compétence.


Selon la perspective d'Engelsrud, la relaxation doit être comprise comme étroitement liée à toutes les activités physiques de la vie quotidienne. Plutôt que d'être pratiquée de manière isolée, la relaxation doit être activement entraînée tout au long de la vie comme condition préalable à toutes les capacités de mouvement. Considérée comme une habileté motrice, la relaxation, à la fois comme réponse innée et comme action intentionnelle, devient un élément essentiel du bien-être général.


Vous sentez-vous plus relaxé(e) ? : contact@acomplice.fr

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page