La force émotionnelle des introvertis pendant la pandémie

Au début de la pandémie, il y avait des spéculations selon lesquelles les introvertis pourraient sortir gagnants des mesures sanitaires de confinement du fait que leur bien-être dépend moins de l'interaction sociale que pour leurs homologues extravertis. À l'époque, cependant, il y avait très peu de données pour étayer cette affirmation.


Des chercheurs suisses se sont penchés sur cette question au premier déconfinement. Ils suggèrent que l'introversion pourrait en effet être un trait bénéfique pour supporter un confinement. Dans ce contexte, l'équipe de recherche a cherché à tester la combinaison de stratégies de régulation de la personnalité (introversion/extraversion) et des émotions (stratégie de régulation des émotions adaptative/inadaptée) pour prédire qui serait le plus susceptible de souffrir des conséquences de la solitude du confinement.


Les résultats ont révélé que les sujets qui étaient introvertis et capables de tirer parti de leurs stratégies adaptatives de régulation des émotions étaient en effet les mieux à même de préserver leur bien-être et de moins souffrir de solitude.


Les extravertis se sont moins bien comportés tout au long de la période du confinement, principalement parce que plutôt que d'utiliser des stratégies de régulation adaptative des émotions, ils avaient tendance à ignorer leur désespoir.


Les personnes atteintes de névrosisme ont également souffert des restrictions sanitaires en raison de leurs niveaux excessifs d'inquiétude et d'anxiété.


L'introversion peut donc être un atout pour éviter de souffrir de la solitude, mais seulement lorsqu'elle est combinée avec la capacité de tirer parti de ses propres capacités internes pour encadrer les émotions négatives sous un jour plus positif.


Par ailleurs, les résultats globaux ont révélé que plus le confinement durait, plus les stratégies de régulation adaptative des émotions étaient importantes pour préserver la santé mentale.


Pour résumer, votre personnalité introvertie ou extravertie n'est pas le seul facteur qui affecte votre capacité à faire face aux vicissitudes de la vie. Ce qui semble plus important pour votre épanouissement, c'est la façon dont vous régulez vos émotions lorsque ces vicissitudes mettent vos ressources à rude épreuve.

22 vues0 commentaire