top of page

La relaxation pendant une période d'isolement

Cela peut sembler contradictoire, n'est-ce pas ?


Pourtant, il est possible de se détendre pendant cette période de coronavirus. Je vais vous décrire une méthode pour y parvenir. Cela s'appelle la relaxation musculaire progressive.


La relaxation musculaire progressive, ou RMP, est très utile lorsque l'on se sent stressé, anxieux ou lorsque l'on se prépare à dormir. Cette technique a été offerte pour la première fois dans les années 1930 par un médecin américain nommé Edmund Jacobson. Elle consiste à alterner tension et relaxation dans tous les principaux groupes musculaires du corps.


Tout d'abord, je vous invite à vous accorder du temps pour vous-même. Éteignez votre téléphone et faites savoir aux autres qu'ils ne doivent pas vous déranger.


Commencer par trouver une position confortable, assis ou allongé.


Desserrez les vêtements serrés.


Reposez vos mains sur vos genoux ou sur les embarrassés de la chaise. Prenez quelques respirations lentes et régulières.


Maintenant, prenez une profonde inspiration en inspirant par le nez et en expirant par la bouche. Sentez votre abdomen se soulever et s'abaisser. Retenez la respiration pendant quelques secondes, puis expirez lentement.


Faites cela à nouveau.


Laissez votre attention se concentrer uniquement sur votre corps. Il est tout à fait normal que votre esprit s'évade pendant cet exercice. Lorsque cela se produit, ramenez simplement votre attention sur les muscles sur lesquels vous travaillez.


Prenez une autre inspiration profonde, retenez-la quelques secondes, puis expirez lentement.


Pendant que vous respirez, observez votre estomac se plaindre et vos poumons se remplir d'air. Prenez votre temps et passez simplement une minute ou deux à respirer et à remarquer votre respiration. Lorsque vous expirez, imaginez que la tension dans votre corps se relâche et s'évapore.


Et encore une inspiration... et une expiration. Sentez votre corps commencer à se détendre.


À chaque étape, veillez à continuer à respirer normalement. essayez de ne pas retenir votre respiration.


Maintenant, serrez les muscles de votre front en levant les sourcils aussi haut que possible et en fronçant le front. Maintenez cette position pendant environ cinq secondes, puis relâchez la tension. Cela ne devrait pas faire mal ou être inconfortable, mais vous devriez ressentir l'isolement du muscle particulier.


Maintenant, faites le plus grand sourire possible. Sentez votre bouche et vos joues se tendre. Maintenez pendant environ cinq secondes, puis relâchez.


Ensuite, serrez les muscles de vos yeux en plissant vos paupières. Maintenez pendant environ cinq secondes, puis relâchez.


Tirez doucement votre tête en arrière comme si vous regardez le plafond. Maintenez pendant environ cinq secondes, puis relâchez.


N'oubliez pas de respirer... et de respirer...


Maintenant, serrez requis, mais sans forcer, votre poing droit et récompensé cette position pendant environ cinq secondes... et relâchez.


Maintenant, serrez les muscles de votre avant-bras et de votre main droite aussi fort que possible. Maintenez pendant environ cinq secondes... et relâchez.


Inspirez... et expirez... Ensuite, tendez tout votre bras droit. Maintenez pendant environ cinq secondes, puis relâchez.


Maintenant, soulevez vos épaules comme si elles peuvent toucher vos oreilles. Maintenez pendant environ cinq secondes, puis relâchez.


Respirez... et respirez...


Maintenant, serrez requis, mais sans forcer, votre poing gauche et cette position pendant environ cinq secondes... et relâchez.


Maintenant, serrez les muscles de votre avant-bras et de votre main gauche aussi fort que possible. Maintenez pendant environ cinq secondes... et relâchez.


Ensuite, tendez tout votre bras gauche. Maintenez pendant environ cinq secondes, puis relâchez.


Contractez vos muscles du haut du dos en ramenant vos épaules en arrière, en évitant de faire se toucher vos omoplates. Maintenez pendant environ cinq secondes, puis relâchez.


Contractez votre poitrine en prenant une inspiration profonde, pendant environ cinq secondes, puis expirez, en évacuant toute la tension.


Maintenant, serrez les muscles de votre estomac en le rentrant. Maintenez pendant environ cinq secondes, puis relâchez.


Cambrer légèrement votre bas du dos. Maintenez pendant environ cinq secondes... et détendez-vous.


Serrez vos fesses. Maintenez pendant environ cinq secondes... et relâchez, imaginez vos hanches se relâcher.


Contractez les muscles de toute votre jambe et de votre cuisse droite. Maintenez pendant environ cinq secondes... et détendez-vous.


Maintenant, fléchissez votre pied droit, en tirant vos orteils vers vous et en ressentant la tension dans vos mollets. Maintenez pendant environ cinq secondes... et détendez-vous.


Contractez les muscles de toute votre jambe et de votre cuisse gauche. Maintenez pendant environ cinq secondes... et détendez-vouss. Sentez la tension fondre de votre jambe.


Maintenant, fléchissez votre pied gauche, en tirant vos orteils vers vous et en ressentant la tension dans vos mollets. Maintenez pendant environ cinq secondes... et détendez-vous.


Enroulez vos orteils, en contractant vos pieds. Maintenez pendant environ cinq secondes, puis relâchez.


Maintenant, imaginez une vague de relaxation se propager lentement dans votre corps, en commençant par votre tête et en descendant jusqu'à vos pieds. Chaque vague est chaude et réconfortante. Ressentez le poids de votre corps détendu.


Inspirez... et expirez...


Inspirez... et expirez...


Pendant que vous respirez, observez votre estomac se plaindre et vos poumons se remplir d'air. Prenez votre temps et passez simplement une minute ou deux à respirer et à remarquer votre respiration.


Lorsque vous expirez, imaginez que la tension dans votre corps se relâche et s'évapore.


Et encore une inspiration... et une expiration.


J'espère que vous avez apprécié cet exercice. Utilisez-le chaque fois que vous vous présentez stressé, tendu, et pour vous aider à vous endormir.


Je vous souhaite une bonne santé.


Un retour de votre part n'est jamais de refus : contact@acomplice.fr

3 vues0 commentaire
bottom of page