Les avantages du yoga pour traiter le trouble d'anxiété généralisée

Le yoga a toujours été considéré comme une bonne médecine pour le corps. Plusieurs études montrent que le yoga aide à réguler la glycémie, à améliorer les affections musculaires et squelettiques, à modérer le système nerveux et à réguler le système cardiovasculaire. Le rythme est lent et régulier, et les poses sont plutôt simples.


Le yoga Kundalini combine plusieurs bases qui travaillent directement sur la vitalité physique et l'augmentation de la conscience: étirements, postures corporelles, respiration contrôlée, attention focalisée, conscience mentale et processus méditatif. La technique de base consiste à s'étirer et à se concentrer sur la tenue de différentes postures tout en contrôlant sa respiration.


Cette pratique éloigne de la rumination mentale et des inquiétudes lorsque vous vous déplacez dans des poses avec des noms comme le cobra ou le chat-vache qui nécessitent équilibre et concentration. Rester concentré sur votre corps et votre respiration donne à votre cerveau une pause attendue depuis longtemps. Après une seule séance, vous repartez avec un esprit plus calme, une sensation de légèreté.

Mais dans quelle mesure le yoga est-il efficace pour améliorer la santé mentale, en particulier pour les personnes souffrant d'un trouble d'anxiété généralisée (TAG)?

Le TAG est une affection courante affectant 6,8 millions d'adultes (environ 3% de la population occidentale) chaque année. Les personnes atteintes de TAG se concentrent sur des catastrophes potentielles ou sont préoccupées à l'extrême par des problèmes d'argent, de carrière ou d'autres problèmes. C'est la maladie des "et si...". Le trouble provoque des inquiétudes injustifiées lorsqu'il n'y a aucune preuve apparente de préoccupation. Malheureusement, de nombreux patients sont réticents ou incapables d'accéder à des traitements fondés sur des preuves, et de nombreux adultes ne sont pas disposés à prendre des médicaments pour la maladie.


Bien que de nombreux patients atteints de TAG recherchent des interventions complémentaires et alternatives, y compris le yoga, des données soutenant l'efficacité du yoga ou comment il se compare aux traitements de première ligne tels que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) font défaut.


Une étude récente a assigné au hasard 226 adultes, diagnostiqués avec un TAG, à l'un des trois groupes d'étude. Le but de l'étude était de déterminer si le Kundalini yoga (93 participants) et la TCC (90 participants) sont chacun plus efficaces qu'un groupe témoin comprenant une éducation au stress (43 participants) et si le yoga est aussi efficace que la TCC pour le traitement du TAG.


Après trois mois, les groupes engagés dans le Kundalini yoga ou le traitement TCC ont montré une plus grande amélioration des symptômes de TAG que le groupe d'éducation au stress, mais la TCC était plus efficace que le Kundalini yoga. Au total, 54% de ceux qui pratiquaient le yoga ressentaient une amélioration significative des symptômes, contre 33% dans le groupe d'éducation au stress. Parmi ceux traités par TCC, 71% notaient une amélioration des symptômes. Bien que le yoga semble être efficace pour traiter le TAG, la TCC reste le traitement de référence.


La nouvelle étude s'appuie sur la recherche pour suggérer que la pratique populaire, disponible et peu coûteuse du yoga peut être utile pour traiter l'anxiété chez les adultes. Selon les chercheurs de cette étude, «le yoga, qui est sûr et largement disponible, peut améliorer les symptômes de certaines personnes atteintes de ce trouble et pourrait être un outil précieux dans un plan de traitement global.»


Référence: Simon, N.A. et coll. (2020). Efficacité du yoga vs thérapie cognitivo-comportementale vs éducation au stress pour le traitement du trouble d'anxiété généralisée: un essai clinique randomisé. JAMA Psychiatry, 2020 DOI: 10.1001 / jamapsychiatry.2020.2496

41 vues0 commentaire