Que faire lorsque vous êtes dans le marasme et que rien ne vous convient

"Pouah. Je n’en ai pas envie. Tout est terrible. À quoi ça sert ?" Cela ressemble à votre monologue intérieur en ce moment ?


Se sentir déprimé peut être un symptôme appelé anhédonie. Qu'est-ce que c'est et quoi faire ?

Qu'est-ce que l'anhédonie ?

Si vous n'avez plus de gout à rien, si vous n'avez aucune motivation pour voir des amis, si vous vous sentez abattu, si vous vous sentez extrêmement fatigué, sachez que ce que vous vivez a un nom. Se sentir comme si rien n'était agréable (et que rien ne comptait de toute façon) est un symptôme grave appelé anhédonie. C'est une incapacité à ressentir des émotions positives lors de situations de vie pourtant considérées antérieurement comme plaisantes.


L'anhédonie est le contraire de l'hédonisme, qui est la recherche de plaisirs et de gratifications. Avec l'anhédonie, la capacité du cerveau à ressentir de la joie, de la satisfaction ou du plaisir est désactivée. On a l'impression que plus rien n'a vraiment d'importance.

Qu'est-ce qui est à l'origine de l'anhédonie?

Cela peut faire partie de l'épuisement professionnel, du psychotrauma, des addictions, de la schizophrénie ou même de la maladie de Parkinson, ou de la dépression. Une étude publiée dans l'American Journal of Psychiatry a révélé que 95% des personnes souffrant de dépression majeure ont signalé une perte d'intérêt ou de plaisir - la disparition (temporaire) de leur joie de vivre.

Quoi faire en cas d'adhédonie?

L'anhédonie est difficile à combattre.Voici deux techniques pour la surmonter.


Pratique n ° 1: faites ce que vous appréciez habituellement, même si vous n'êtes pas d'humeur.


Le moyen de sortir de l'anhédonie est contre-intuitive. N'attendez pas de vous sentir mieux pour faire les choses que vous aimez. Au lieu de cela, faites ce que vous aimiez, même si vous n’en avez pas envie.


C'est dur. Il est facile de se laisser entraîner dans l'inactivité et l'apathie parce que votre cerveau et votre corps sont sous-stimulés. Briser le cycle demande beaucoup d’efforts, surtout si vous vous sentez déprimé depuis longtemps.


Heureusement, faire ce que vous aimiez peut être accompli à plusieurs échelles. Commencez par une petite chose qui prend deux minutes, comme écouter votre chanson préférée, frotter le ventre de votre chien ou faire du chocolat chaud maison avec des guimauves et de la crème fouettée.


Le but est de faire délibérément des choses qui vous plaisent et qui correspondent à vos valeurs.


Ensuite, planifiez des activités qui vous feront sortir de la maison, même si vous ne voyez pas l'intérêt. Acceptez l'invitation de vos amis, faites une randonnée ou toute autre activité bien sûr.


Il s'agit d'une activation comportementale. Le principe est le suivant. Votre cerveau affecte votre comportement, mais le comportement affecte également votre cerveau. Alors faites les choses que vous aimez, même si vous ne ressentez pas les effets tout de suite.


Les seuls objectifs de l'activation comportementale sont le sens et le bonheur.


Que faire si vous êtes déprimé depuis si longtemps que vous ne vous souvenez plus de ce que vous aimez faire ? Pensez à l'enfance. Qu'aimiez-vous alors ? Refaites-le. Si vous avez aimé faire du vélo, faites du vélo. Aimiez-vous dessiner ? Suivez un cours d'art en ligne ou asseyez-vous sur votre perron avec votre carnet de croquis.


Pratique n ° 2: Savourez les bonnes choses.


Une autre pratique pour repousser l'anhédonie est celle de savourer. Pour savourer, portez votre attention sur votre chocolat chaud, votre randonnée ou vos riffs de guitare. Savourez ces petits plaisirs, au lieu de vous laisser distraire par votre téléphone, les nouvelles à la télévision ou vos pensées.


L'anhédonie vous dit de ne pas tenir compte de ces petits moments de joie, de les considérer comme "juste de petites choses". Au lieu de cela, remarquez avec autant de vos cinq sens que possible ce que vous venez de faire, même si vous devez regarder de très près pour trouver du plaisir. Plongez-vous dans l'odeur du café fraîchement moulu, le rythme de votre chanson préférée ou les poils chauds et doux de votre chien.


En plus de prêter attention à vos sens, zoomez sur tout sentiment de fierté, de joie ou d'accomplissement que vous pourriez ressentir. Ce sera probablement petit ou éphémère, mais portez une attention particulière et profitez-en pour le faire durer.


Vous pouvez aussi évoquer les plaisirs récents. Chaque soir, prenez le temps de noter trois choses que vous avez appréciées dans votre journée. En fait, écrivez-les dans un journal ou dans la section des notes de votre téléphone. De cette façon, vous créerez une liste croissante de choses qui soulignent et renforcent le plaisir, la maîtrise et la joie.


Et vous verrez, il y a plein de belles choses dans votre vie.

15 vues0 commentaire