Le yoga contre l'anxiété et la dépression

Les problèmes de santé mentale chez les jeunes sont une préoccupation croissante de santé publique. Selon le Center of Disease Control and Prevention (CDC), un enfant sur six âgé de 2 à 8 ans est diagnostiqué avec un trouble mental ou comportemental et selon une enquête nationale menée auprès des 13-18 ans, environ 1 adolescent sur 4 à 5 souffre d'un trouble mental avec une déficience grave au cours de sa vie. Cela peut avoir un impact négatif sur les performances scolaires et les résultats futurs de la vie.


Les quatre problèmes de santé mentale les plus courants chez les jeunes sont le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH), l'anxiété, le trouble des conduites et la dépression.


L'anxiété se caractérise par une peur et une inquiétude excessives se manifestant par des pensées inquiétantes disproportionnées, une augmentation du rythme cardiaque, une tension musculaire, ainsi que d'autres troubles somatiques et comportementaux. Les jeunes souffrant de dépression présentent également des déficits somatiques et comportementaux, qui s'accompagnent d'une tristesse excessive et d'une humeur basse ou d'irritabilité.


Les traitements standard pour les jeunes souffrant d'anxiété et/ou de dépression comprennent la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et les interventions pharmaceutiques utilisant des antidépresseurs tricycliques.


Cependant, une enquête nationale a montré que 80 % des jeunes de 6 à 17 ans définis comme ayant besoin de soins de santé mentale n'en ont pas reçu. Les obstacles perçus par les parents en matière de soins de santé mentale comprennent le coût, les barrières culturelles, la stigmatisation, le transport et l'accès aux fournisseurs de soins de santé mentale. Il est justifié de minimiser ces obstacles et/ou d'offrir d'autres interventions pour aider à gérer les problèmes de santé mentale.

Le yoga offre une alternative de soins intéressante.

Une pratique ancienne à multiples facettes, le but du yoga est de promouvoir le bien-être grâce à l'intégration de l'esprit et du corps en mettant l'accent sur la réalisation de soi. L'élément le plus connu et le plus pratiqué du yoga dans le monde occidental est le Hatha yoga, c'est-à-dire un enchainement de postures physiques. Fait intéressant, il y a eu une augmentation significative du yoga pratiqué par les jeunes âgés de 4 à 17 ans.


Une enquête de 2017 a révélé qu'environ 4,9 millions de jeunes ont déclaré pratiquer le yoga aux États-Unis, soit une augmentation de 5,3 % par rapport à 2012.


Le yoga a été proposé dans des écoles, où la mise en œuvre du yoga dans les programmes éducatifs en réponse à l'augmentation des facteurs de stress a permis d'avoir un impact positif sur la santé globale des élèves, notamment la forme physique, la santé mentale, les relations sociales et la conscience de soi. Des établissements de santé ont également commencé à mettre en œuvre le yoga pour gérer les séquelles de la maladie, notamment la douleur, l'anxiété, la dépression, la fatigue et l'insomnie.


Une analyse récente de la littérature a montré que dans 70 % des études, le yoga a montré son efficacité. Pour les études évaluant à la fois l'anxiété et la dépression, 58% ont montré des réductions des deux troubles. 70 % des études évaluant uniquement l'anxiété ont montré des améliorations et 40 % des études évaluant uniquement la dépression ont montré des améliorations. Alors, on s'y met ?


Référence : James-Palmer A, Anderson EZ, Zucker L, Kofman Y, Daneault JF. Yoga as an Intervention for the Reduction of Symptoms of Anxiety and Depression in Children and Adolescents: A Systematic Review. Front Pediatr. 2020 Mar 13;8:78. doi: 10.3389/fped.2020.00078. PMID: 32232017; PMCID: PMC7082809.

7 vues0 commentaire